L’ancien maire de Dakar bat campagne pour Idrissa Seck. Khalifa Sall a fait sa déclaration ce 8 février 2019. Un discours mobilsateur qui vise le déstabilisation du gouvernement de Macky Sall au premier tour.

On s’y attendait. Et c’est fait. Le plus célèbre prisonnier du monde politique a fait sa première déclaration sur la campagne électorale devant se tenir le 24 février prochain. Khalifa qui avait projeté appel au niveau de la CEDEAO, n’a pas eu gain de cause. Du coup, son ambition est suspendue au projet d’élire le leader de la coalition Idy 2019 comme cinquième président de la République du Sénégal.

L’ancien maire socialiste de Dakar bat campagne depuis les géoles pour soutenir Idrissa Seck. Il lance à l’endroit de ses inconditionnels: « notre pays est confronté à un péril qui fait planer des dangers majeurs pour sa stabilité. Hier saluée par le monde entier, notre démocratie a été mise à mort ces sept dernières années par la rupture du dialogue politique, par la manipulation de la Constitution, par les tripatouillages du processus électoral et par la remise en cause des acquis démocratiques ».

 D’emblé, voici les premiers propos qui résonnent dans le silence de la citadelle de Rebeus, loin des applaudissement des militants de « Mankoo Txawu Senegaal ». Là, il accroche leur attention et parle: « l’urgence à redresser le Sénégal pour sauver notre pacte républicain. Notre régime politique est à bout de souffle. Cette vidence nous engage à mener le combat pour refonder la République avec des garanties partagées et acceptées d’effectivité de la séparation des pouvoirs, de l’indépendance de la justice, de la démocratie, de la décentralisation, de la protection des libertés et de la transparence dans la gouvernance publique ».

Par conséquent, Khalifa Sall embarque « les partis et organisations membres de Taxawu Senegaal ak Khalifa Ababacar Sall dans l’alliance du candidat Idrissa SECK ». Pour terminer, il pense: « qu’ensemble, nous allons sceller un partenariat fondé sur un engagement commun de rupture et de refondation de la gouvernance institutionnelle, démocratique, économique et sociale. Avec Idrissa SECK et avec toutes les forces vives de la Nation, nous allons construire la force nécessaire pour réaliser notre ambition commune pour un Sénégal de paix, de progrès, de liberté, de justice sociale et de solidarité ».

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *